« Le Pavillon des Hommes » : la sortie du film live

Le film d’Ôoku tiré du manga connu en France sous le titre « Le Pavillon des Hommes » vient de sortir au Japon. Le Seinen à l’origine de l’adaptation est créé par Yoshinaga Fumi et se présente comme une uchronie (dimension parallèle) intéressante signée par une jeune auteure de talent. Notons que la série a remporté en 2009 le Prix Culturel Osamu Tezuka, rejoignant des titres comme « Vagabond », « Onmiyoji » et « Monster ».

Synopsis
L’histoire nous plonge donc à l’époque Edo d’un Japon alternatif. Une terrible épidémie incurable ayant frappé la population masculine japonaise 80 ans plus tôt, la population masculine a chuté au point d’être réduite au quart de celle des femmes. Les garçons, ont donc été élevés avec grand soin, protégés, tandis que les femmes ont pris en charge tous les travaux quotidiens, la gestion des entreprises. Tous les rôles sont inversés ! En outre, les hommes étant devenus une denrée rare, seules les femmes les plus riches peuvent désormais s’offrir un mari. La charge suprême du shogun est également passée aux mains des femmes. Le shogun domine un pavillon interdit aux autres femmes qui abrite les 800 plus beaux spécimens masculins d’un monde qui en manque cruellement.
 Mizuno, jeune séducteur, a intégré le pavillon des hommes du shogun, pour éviter un mariage avec un bon parti que sa mère voulait lui imposer. Il y reçoit un salaire qu’il fait parvenir à sa famille. C’est les larmes pleins les yeux, qu’Onobu, son amie d’enfance et amour secret, l’a laissé partir. Une hiérarchie complexe divise les hommes du pavillon en différentes catégories. Mizuno, entré dans la classe la plus basse va réussir à grimper les échelons de par sa force inhabituelle dans une population masculine globalement surprotégée.
Toutefois, la supériorité au sabre de Mizuno notamment, si elle lui permet de se faire remarquer par le nouveau shogun, lui attire également des inimitiés dans cet univers clos rongé par l’orgueil…

Côté casting, le film promet un véritable succès. En effet, la belle Kou Shibasaki (la sulfureuse Mitsuko Soma dans « Battle Royale ») incarne la shogun Yoshimune et le petit-ami rêvé des jeunes Japonaises Kazunari Ninomiya (membre du groupe Arashi, « Les lettres d’Iwo Jima ») interprétera le séducteur Hiroyuki Mizuno.

Voici la bande-annonce du film :

Ôoku (Le Pavillon des Homme) : bande-annonce
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=4rLae-Vwe8M&feature=player_embedded[/youtube]

En France, le manga est disponible chez Kana, la sortie du film est quant à elle fort improbable 🙁 .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here